Monnaie de Singe

Samedi 24 mars 2018 à 20h30

Salle culturelle, Naucelles

– « Et toi, tu fais quoi samedi soir ? »
– « Moi, je vais au concert de Monnaie de Singe. »
– « Au concert de qui ? »

Ni ces yeux interrogateurs, ni ces sourcils dubitatifs, ni ces moues intriguées ne me feront vaciller : moi j’y vais ! Grâce au clip tourné par Léo Pons, j’ai découvert l’esthétique singulière de ce groupe, qui sans me subjuguer radicalement, vient me titiller en de délicieux recoins. D’ailleurs, 6’33 de vidéo plus tard, je souscrivais au financement du disque !

Le grand soir venu, je m’aperçois que Monnaie de Singe, on me dit « connais pas », mais qu’au total, ça fait plusieurs centaines de copains réunis dans la salle culturelle de Naucelles ! En attendant le début du concert, j’aperçois Anne-Gaëlle parmi son public, passant des uns aux autres, tapant la bise à tous, et sur son visage, un sourire radieux.

Mais place à la musique. On fête ce soir la sortie du cinquième LP du groupe, intitulé The last chance, album-concept narrant jusqu’à sa tragique conclusion une apocalypse écologique. La playlist du concert est limpide : Monnaie de Singe nous interprète dans l’ordre les dix titres de l’album. Or ce groupe a 20 ans d’existence, et des gars qui ont l’habitude de jouer ensemble, ça s’entend tout de suite. Le couple basse-batterie déroule une rythmique très solide, sur laquelle clavier et guitares peuvent s’appuyer pépères, et Anne-Gaëlle assurer le chant et le show avec une jubilation communicative.

Hihi, c’est moi !

Unité de temps, d’espace et de lieu, la tragédie qui nous est jouée se dévoile aussi dans une grande unité musicale. C’est d’ailleurs ici que les avis peuvent se partager : vraie recherche de cohérence, ou écriture trop récurrente ? Pour ma part, j’adhère sans résister à cette lancinante traversée spatiale, narrée sur des airs de rock progressif, et dans laquelle j’entends parfois sonner Archive.

Fin du concert : les six musiciens applaudissent longuement leur public, c’est beau ! Puis ils tournent le dos à la salle pour un selfie géant avec le public. Hé, les MDS, j’attends la photo 😉

 


 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *